Nos soins

Nos soins

Traitement radiculaire

Lorsque la carie a atteint la pulpe, le traitement nécessaire est le traitement endodontique (radiculaire, communément appelé « dévitalisation ») afin d’éviter que les bactéries présentent ne sécrètent des toxines au bout des racines qui détruiraient l’os en entraînant des symptômes (douleurs, gonflement, pus …).
En effet, la pulpe lorsqu’elle est vivante protège de la progression des bactéries. Si elle est nécrosée, la pulpe se dessèche et elle laisse place à une « autoroute » à l’intérieur des racines permettant la progression rapide des bactéries jusqu’au bout de ces dernières.

Toute dent infectée qu’on ne traite pas est sur le long terme une source d’infection potentielle pour des organes à distance (ex : le cœur). 
L’objectif du traitement radiculaire est de tenter de conserver une dent sur l’arcade dentaire en évitant l’extraction afin de pérenniser le potentiel masticatoire du patient.

Le chirurgien-dentiste va donc procéder au traitement endodontique de la dent ; avec des instruments manuels ou mécaniques, il va retirer la pulpe dentaire.
Cette étape permet d’enlever la totalité des tissus nécrosés et/ou infectés et de procéder à un nettoyage soigneux anti- bactérien.

L’ « autoroute » précédemment décrite est alors obturée à l’aide de gutta-percha permettant d’obtenir une étanchéité de bonne qualité afin de prévenir toute ré-infiltration par des bactéries et d’assurer sur le long terme la conservation d’une dent assainie.
S’il y avait une lésion infectieuse au bout de la dent, celle-ci guérira, si elle n’est pas déjà trop avancée.

Une fois la dent traitée il peut arriver que, dans les jours suivants, persiste une certaine sensibilité surtout lors de la mastication : cette gêne sera temporaire.
Mais attention, la dent peut à nouveau se carier mais cette fois-ci sans « signal d’alarme » (douleur) puisque le nerf a été retiré.
Il vous sera proposé selon la situation de restaurer la perte tissulaire par une technique la plus pérenne possible.