Conseils

Conseils

Pourquoi remplacer les dents manquantes

La totalité des dents des deux mâchoires constitue un ensemble stable. Les dents se maintiennent grâce à leurs voisines et leurs vis-à-vis.

 

La perte d’une pièce de cet ensemble va entraîner des perturbations insoupçonnées. Voici, à titre d’exemple, le « film catastrophe » de la perte d’une molaire inférieure non remplacée.

La molaire qui se trouve en face de la dent absente n’est plus en fonction et commence légèrement à « descendre ». Sans appui, elle descend vers le bas. Il n’y a plus d’autonettoyage par la mastication, la dent va se carier et se recouvrir de tartre. Ses racines perdent leur ancrage. La perte de la molaire supérieure est prévisible à moyen terme.

Non calée vers l’avant, les molaires en arrière des dents absentes se couchent aussi, jusqu’à réduire presque complètement l’espace qu’occupait la dent extraite. Non calée, la dent en avant de la dent extraite se couche et perd le contact avec sa dent voisine aussi à la mâchoire supérieure qu’inférieure. Les dents ne se touchent plus et favorisent le bourrage alimentaire et la rétention de la plaque dentaire donc des caries.

Avec le temps, les dents continuent à se « verser » dans tous les sens. La mastication ne se fait plus de ce côté de la bouche, les articulations de la mâchoire se trouveront perturbées (craquement, douleurs, bourdonnement, claquements, etc.) Le remplacement des dents sera alors indispensable, mais beaucoup plus difficile et donc plus coûteux.

Par exemple ici, dans le cas de la première molaire…
…on constate que la dent se trouvant en arrière commence à se coucher vers l’avant, de plus en plus, jusqu’à occuper presque complètement l’espace laissé vide par la dent extraite.

Par la suite, la dent qui se trouve sur le maxillaire opposé, n’étant plus en fonction, commence elle aussi à égresser et, sans traitement, peut avoir à subir une extraction.

Les déplacements se poursuivent, la gencive se rétracte, la racine se dénude, entraînant douleurs et caries.

Il convient également de signaler le préjudice esthétique engendré par la perte d’une ou plusieurs dents. En effet, les dents interviennent dans les rapports avec l’autre ; on communique aussi avec les dents (prononciation, sourire …).

 

Une dent absente, c’est un signe de négligence, une notion de vieillesse prématurée. Même ‘extraction d’une dent postérieure (hormis les dents de sagesse) pourra provoquer un décalage des dents antérieures ainsi que des rotations et déplacements qui perturbent le sourire.

 

N’attendez pas d’en arriver là ! Faites-vous remplacer les dents qui ont été extraites. Votre chirurgien-dentiste vous exposera différentes possibilités pour remplacer vos dents et vous orienter sur la meilleure thérapeutique adaptée à votre situation.